Manifestations à venir

CalendrierM

 

 

Intégration Metz Métropole

      au 01 janvier 2014

logo MM

 

 

villagesfleuris

MECLEUVES
1ère Fleur au
palmarès 2010

2ème Fleur au
palmares 2013

 

Mécleuves est une petite commune d'environ 1.200 habitants regroupant 3 villages : Mécleuves - Lanceumont - Frontigny

google Mécl

plan mécleuves   Ouvrir le plan en pdf

plan lanceumont  Ouvrir le plan en pdf

  plan frontigny Ouvrir le plan en pdf

 

 

 

                                                                

Ajardin_bio

             La commission chargée du fleurissement a travaillé de concert avec les employés municipaux afin de poursuivre l’embellissement de la commune .       

Aauge             Notre démarche, outre l’aspect esthétique, a été guidée par un souci écologique et économique. Ainsi, nous avons privilégié la plantation d’arbustes, fruitiers, rosiers et plantes vivaces (des végétaux qui durent). Pour réduire encore les besoins en eau, un paillage a été effectué dans certains massifs. Bien sûr, jardinières et suspensions fleuries apportent toujours la touche de couleur dans la traversée des trois sites.

                        

 Quelques petites nouveautés: un massif « jardin » au Lanceumont avec son potager, son coin d’herbes aromatiques et les fleurs de nos campagnes. Des petites structures de saule tressé; comme ces libellules qui s’envolent des auges ou encore la petite gloriette au milieu du massif « jardin ».

Ajardin

                         L’amélioration du cadre de vie est une de nos préoccupations mais elle est aussi l’affaire de tous: par le respect des plantations, le balayage de nos trottoirs et l’entretien des espaces devant nos habitations.

 Vos avis et vos suggestions sont les bienvenus et nous aideront dans notre démarche.

Bel été fleuri à tous !

  Ajardinieres

Eglise_

Origine du Nom du village :

Selon certains, le nom originel du village serait MARCLUVIUS VILLA (Propriété de Marcus). Pour d'autres, l'origine viendrait du vieux français MAAR signifiant étang et du latin CLIVUS, lieu de pente. Ensuite, il devint : Marcluvia au XIIème puis Mascluve, Mescluive (1544), Mescleuve en saunoy en 1756...
Patois : MEKIEUF

Concernant le nom des habitants :

Il n'y a pas si longtemps, les habitants de Mécleuves étaient appelés (ou plutôt qualifiés) de « Biancs bastons ». cela fait référence au bâton blanc, attribut de la sorcellerie le plus puissant. Il était d'une essence très dure, percé de bout en bout et contenait une tige d'acier magnétisée. Il n'était ni peint, ni sculpté mais blanc, sauf en ces 2 extrémités teinté de rouge et de bleu.
La raison en est que ce paisible village avait la réputation d'héberger des personnes s'adonnant à la magie noire. Le plus souvent, elles puisaient leur savoir occulte dans de vieux grimoires vendus sous le manteau par des colporteurs venus la plupart du temps de Belgique.

Histoire :

Mécleuves fut un fief de justice haute, moyenne et base mouvant du roi de France et appartenant au chapitre de la cathédrale de Metz. Elle faisait partie autrefois des TROIS-EVECHES, baillage et coutume de Metz. Mécleuves a fait partie du Canton de Goin en 1720 puis à celui de solgne sous l'organisation de l'an III, enfin depuis 1802, dans celui de Verny.
Avant la fusion, Frontigny était un fief mouvant du roi de France, appartenant au chapitre de la cathédrale de Metz.

La proximité de la voie romaine METZ-STRASBOURG via DELME rendit le site de Mécleuves accessible depuis fort longtemps et de nombreux vestiges Gallo-romains disséminés sur l'ensemble du ban communal fut découverts. Le plus important fut mis à jour en 1957 au lieu dit la CHASSENOTTE. Mesurant 170 X 100 mètres, c'était une résidence de maître partiellement calcinée. Souvenir d'un passé mouvementé et violent.

Le Moyen-âge ne fut pas une période de tout repos. La situation privilégiée de Mécleuves (12 Km de Metz) avait aussi ses inconvénients.

Principales dates :
• 1430 : Le Duc de Lorraine passe dans la région et détruit toutes les récoltes
• 1482 : Le Duc de Créhange met Mécleuves à feu et à sang
• 1490 : Le Duc de Lorraine détruit la place forte du lieu-dit aujourd'hui disparu de CAMA
• 1492 : La Horgne est réduite en cendres par un dénommé Blaise
• XVI et XVII siècle : sorcellerie, famine, peste, ravages de la guerre...avec la guerre des 30 ans qui a été la plus cruelle et meurtrière de toutes. Proche de l'actuel lotissement du Lanceumont, une fosse commune avait été creusée pour y ensevelir les personnes décédés de mort suspecte (épidémie..)
• Jusqu'en 1789 : hégémonie de l'église : Mécleuves dépendait de l'autorité temporelle de l'évêque qui ne manquait par de prélever diverses impositions en nature et en espèces : la Dîme, le droit de banvin, la part sur les gros fruits, le cens, les redevances partériennes. Une table de pierre érigée à l'entrée de la rue du Mont servait de lieu de perception.
• 1811, le 28 décembre, par décret impérial, la Commune de Frontigny est rattachée à celle de Mécleuves pour cause de mauvaise gestion.
• 1814 : village envahi par un régiment de cosaques.
• 1826 : 2 sœurs de la maternité de Metz fondent un établissement de charité à Frontigny
• 1828 : Le roi Charles X venant de Metz, s'arrête au cheval rouge alors relais de la poste pour y changer son attelage. L'Abbé Renault le salua et le roi lui remit 5 pièces de 20 francs pour ses pauvres.
• 1852 : le 15 novembre : inauguration du chemin de fer et de la ligne METZ-SARREBRUCK, très fréquentée. C'est aussi la fin des diligences et des « postes-relais » ( Cheval brun à la ferme d'alger, cheval rouge à la Horgne, cheval blanc près de solgne...). L'ère nouvelle de la mécanisation et de l'industrie débute...
• 8 décembre 1957 : bénédiction de la nouvelle église, 15 prêtres officient autour de l'autel
• 1928 : début de l'électrification du village. Délibérément, Mécleuves prend le chemin de la modernité
• 1970 : mise en place des installations d'assainissement liées à la construction de la plupart des lotissements et du Groupe scolaire au Lanceumont. La population passe de 243 à 1073 habitants faisant d'elle la 3ème commune du Canton.
• 1990 : Elle se dote d'une nouvelle mairie et d'un foyer socio-éducatif
• 2000 : Création d'une bibliothèque à Frontigny

Eglise de Mécleuves

H1_glise_mcleuves

L'église de Mécleuves est dédiée à la vierge Marie, dans le mystère de la nativité. Cette fête est célébrée depuis le VIIème siècle le 8 septembre.

En 1018, le comté de Metz fut donné au chapitre de la cathédrale de Metz par l'empereur HENRI II alors que son beau-frère THIERRY II de Luxembourg en était l'évêque.
En toute vraisemblance, ce n'est qu'à partir de cette date qu'il fut projeté d'ériger une église dans la paroisse et que le clergé séculier vint prendre le relais des moines évangélisateurs.
De cette primitive église, érigée au même endroit que l'édifice actuel, il ne subsiste rien sinon un diptyque de pierre sculpté de style roman enchâssé dans le mur gauche de l'église actuelle. Ce diptyque nous permet de dater sa construction vers la fin du XIème siècle.
De la seconde église de style gothique flamboyant, réalisée entre 1440 et 1470, ne subsiste que le chœur. Le restant de cet édifice fut démoli en 1856 pour raison de vétusté.
De nombreuses similitudes existent entre cette seconde église avec l'église de Fèves et la chapelle de Rabas (Commune de St Hubert), également dédiées à la vierge Marie.
En 1857, la majeure partie de l'église est refaite, surtout la nef. La bénédiction a lieu le 8 décembre de la même année.
En août 1917, les autorités allemandes confisquent 2 cloches : la grosse et la moyenne.
En 1940, lors de la débâcle, le toit du clocher est abattu puis reconstruit.
En 1944, lors de l'avance Américaine, il est de nouveau abattu, les cloches détruites. Elles seront remplacées le 14 novembre 1954.
En 1976, l'église fait peau neuve. Le chœur est rénové, des vitraux et des nouveaux bancs sont posés. Lors des travaux de soubassement, une quantité impressionnante d'ossements humains sont trouvés.